Qu’est-ce qu’une agriculture durable ?

Publié le : 12 janvier 20235 mins de lecture

L’agriculture durable est l’application des règles de développement durable à l’agriculture ou soutenable telle qu’appréciée par la communauté internationale à Rio de Janeiro vers juin 1992. Il s’agit de garantir une production pérenne d’aliments, de bois et de fibres en suivant les limites écologiques, économiques et communautaires qui assurent la maintenance dans le passé de cette production.

Qu’est-ce que l’agriculture durable ?

L’agriculture durable est fondée sur les conceptions du développement durable. Cela a été établi pour la première fois en 1987, avec le rapport de la Commission mondiale pour l’environnement et le développement de l’Organisation des Nations unies. L’agriculture durable est le rôle du concept de développement durable sur l’agriculture tel que défini par la communauté internationale depuis juin 1992. C’est un système d’exploitation agricole qui vise à garantir une production durable de nourriture, de fibres et de bois en respectant les limites écologiques, sociales et économiques qui assurent la maintenance au temps ancien de cette production. L’agriculture durable ou l’agriculture biologique permet surtout de diminuer l’impact environnemental de l’agroalimentaire. C’est une culture qui préserve la biodiversité, l’eau et les sols qui lui sont vitaux et les valorise davantage à travers les aides agricoles et les institutions écosystémiques. C’est aussi une agriculture multifonctionnelle. Les stratégies agricoles durables émettent peu de gaz à effet de serre qui contribuent au réchauffement climatique. En ligne, vous pouvez trouver plus d’informations sur l’agriculture biologique.

Quels sont les objectifs poursuivis ?

L’agriculture durable recherche une amélioration pour la soutenabilité du système, en constituant plus de richesses pérennes et d’emplois avec unité de production, sur un fondement plus équitable. Ces conceptions sont basées sur la reconnaissance du fait que les richesses naturelles ne sont pas infinies et qu’elles doivent être employées de façon judicieuse pour garantir à long terme la rentabilité économique, le bien-être communautaire et le respect de la stabilité écologique. L’agriculture durable vise l’usage des ressources naturelles locales tel que l’utilisation des biens et services offerts par la nature comme intrants fonctionnels. Pour cela, elle emploie les processus naturels et régénérateurs, tels que les cycles nutritifs, la fixation naturelle de l’azote, la restauration des sols et les ennemis naturels des ravageurs. L’agroécologique vise également à réduire la production d’ordures non réutilisées en créant des interactions avec d’autres activités économiques, dans un but de plus grande efficacité globale, et favorise l’usage des sous-produits de l’activité agroécologie ou de toute autre activité, comme exemple, utilisation d’ordures humaines.

Risques et limites de l’agriculture durable

L’agriculture durable est développée par des entreprises ayant pris conscience des limites de l’agroalimentaire intensives. D’autres pays, comme les États du Sud, pensent en priorité à alimenter leur population. De même, les Européens et les Américains s’affrontent sur la conduite à tenir dans le domaine de politique agricole mondiale, en particulier pour les pays en voie de développement. En Europe, une agriculture durable est nécessaire pour assurer la richesse alimentaire des générations futures et protéger l’environnement. Pensez toujours, la consommation locale est la base de cette théorie. Les Américains, à propos d’eux, moins préoccupés pour la plupart par la dégradation de l’environnement, misent sur le progrès de la mécanisation et des OGM pour multiplier les rendements et nourrir la population planétaire, toujours plus multiple. L’agriculture durable devra faire ses démonstrations face à l’agriculture intense. Si elle est plus convenable, en refusant en particulier la surexploitation des sols et l’altération, elle ne peut produire les mêmes rendements à tout moment que sa rivale ultra-performante.

L’agriculture durable aussi appelée agriculture soutenable est la fonction à l’agriculture des règles du développement constant. Il s’agit alors d’assurer la productivité d’aliment, de bois et de fibres en suivant les limites environnementales, financières et sociales. Pour plus d’infos, demande l’explication d’un expert en agroalimentaire.

Plan du site